LE GAINER

Publié le : 07/12/2016 17:23:24
Catégories : Compléments et Diététiques

Un gainer est un complément nutritionnel en poudre qui sert à augmenter l'apport calorique. Dans la pratique de la musculation, il augmentera votre prise de masse tout en améliorant votre filière énergétique durant la journée, notamment pendant l'effort physique.

Formulé à base de matières première déshydratés provenant du lait pour les protéines et du maïs ou du blé pour les glucides, il est généralement conseillé pour les personnes très minces qui ont des difficultés à acquérir du poids (physique ectomorphe).

Le gainer convient également très bien aux sportifs pratiquant des sports d'endurance qui ont besoin d'améliorer leur apport énergétique pendant les longues distances.

Les glucides de votre gainer contribueront à vous donner un surplus d'énergie indispensable à l'entraînement et vous aideront à récupérer après votre séance.

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'un gainer est un complément alimentaire complet conçu pour agir à tous les niveaux de croissance de votre masse musculaire et de la prise de poids corporelle de manière à renflouer vos stocks de glycogène (réserve de sucre dans le muscle, le foie, le coeur). 

Voici un exemple d'informations nutritionnels d'un gainer :
Énergie : 379 kcal
Protéines : 19,3 grs
Glucides :73 grs
Lipides : 1,2 grs

Les matières premières contenues dans un gainer

- Farine d'avoine :
Famille des Poacées, originaire d'Europe méridionale, l'avoine est une céréale des pays froids. Elle fleurit en panicule souple regroupant 2-3 fleurs par épis. Le grain est entouré de glumelles non adhérentes et restant fermées. Les principales cultures se trouvent en Russie, États-Unis, Canada, Allemagne  et France. Jusqu'au XIXe s, l'avoine était une des bases de l'alimentation en Écosse, en scandinavie, en Allemagne et en Bretagne.

- Dextrose : 
Le dextrose fait partie de la famille des glucides. C'est un sucre, un monosaccharide, c'est à dire la forme la plus simple de glucide qui existe. Le dextrose, appelé aussi glucose ou d-glucose, se trouve naturellement dans l'alimentation et possède un pouvoir sucrant équivalent au saccharose (le sucre de table). Ce dernier est en fait une association de glucose et de fructose. On obtient le dextrose en modifiant, avec des enzymes, des sucres à chaînes plus longs comme par exemple l'amidon de maïs. Il se présente sous la forme d'une poudre blanche finement cristalline.

- La Palatinose : 
Appellation brevetée de l’isomaltulose, la Palatinose® est un hydrate de carbone dérivé d’une forme naturelle de sucrose. La Palatinose® est obtenue grâce à un reséquençage enzymatique de la liaison alpha-1,2 entre le glucose et le fructose à une liaison alpha-1,6 (cf. dessin de structure moléculaire).

Le résultat de ce reséquençage est un hydrate de carbone hyper lent qui permet une meilleure distribution de l’énergie dans le corps.

- Maltodextrine :

Une maltodextrine est le résultat de l'hydrolyse d'un amidon (blé, maïs) ou d'une fécule (pomme de terre). Elle est donc constituée de différents sucres (glucose, maltose, maltotriose, oligosides et polyosides) directement issus de cette réaction, dans des proportions qui dépendent du degré de l'hydrolyse.

- Le Fructose : 

Le fructose (ou lévulose) est un ose (sucre simple non-hydrolysable) du groupe des cétoses, que l'on trouve en abondance dans les fruits et le miel.
C'est un hexose (sucre à 6 atomes de carbone) qui présente la même formule brute, décrite par Augustin-Pierre Dubrunfaut en 1847, que ses isomères, en particulier le glucose : C6H12O6.  Le fructose a un pouvoir sucrant supérieur au saccharose, de 20 à 40 % selon les conditions, ce qui explique que son utilisation était initialement préconisée dans les régimes des diabétiques.

- Amidon de maïs : 

L’amidon, la fécule de maïs, ou la maïzena, sont des noms qui désignent la même substance, qui est extraite du mais. L’amidon de mais est obtenu en broyant les graines de maïs par voie humide, puis séparé avec une centrifugeuse pour obtenir une poudre blanche très fine. Un seul grain de maïs peut contenir jusqu’à 60% d’amidon. 

En général, 2 ou 3 shakers de gainer mélangés avec de l'eau ou du lait demi-écrémé, entier, végétal entre les repas, suffisent amplement et permet de prendre du poids.

Note importante : la nourriture solide doit rester la base.

Le gainer doit permettre aux personnes qui ont un métabolisme rapide, notamment les physiques ectomorphes qui brûlent énormément de calories, de pouvoir ralentir cette cadence d'élimination des substrats en les conservant comme source d'énergies de " réserve " qui serviront de carburant et aussi de construction en matières musculaires.

Partager ce contenu