LE COEUR

Publié le : 05/07/2016 18:11:35
Catégories : Corps humain

Le cœur est un organe creux et musculaire

Dans le corps humain, le cœur se situe dans la région thoracique (poitrine), où il occupe plus particulièrement la portion antéro-inférieure du médiastin (partie du corps située entre les cavités pleurales qui contiennent les poumons). Il est contenu dans la cavité péricardique qu'il occupe entièrement. Le cœur est un organe fibro-musculaire de forme grossièrement conique ou pyramidale avec une base et un sommet, l'apex (ou pointe).

Le cœur est un muscle creux contenant deux parties séparées bien qu'accolées l'une à l'autre : le « cœur gauche » et le « cœur droit ». Ces deux « cœurs » sont situés côte-à-côte dans l'axe base-apex, séparés par une paroi globalement verticale et orientée dans l'axe du cœur. Chacune de ces deux parties est subdivisée en deux chambres ou cavités, l'oreillette (ou atrium) vers la base et le ventricule vers l'apex.

Le cœur est un organe fibromusculaire

Le système valvulaire est composé des quatre valves cardiaques séparant les différentes cavités et empêchant le sang de circuler dans le mauvais sens. Le cœur est vascularisé par les artères coronaires. Il existe une artère coronaire gauche et une artère coronaire droite : Elles naissent précocement dans l'aorte ascendante, au niveau des valvules aortiques droite et gauche, dans les sinus aortique de Vasalva.

L'artère coronaire droite suit le sillon coronaire droit jusqu'à atteindre le sillon inter-ventriculaire postérieur.

L'artère coronaire gauche se divise en deux branches : circonflexe (qui se dirige postérieurement), et inter-ventriculaire antérieur (le long du sillon inter-ventriculaire antérieur jusqu'à l'apex).

Les artères coronaires cheminent dans le tissu adipeux sous-épicardique et leur circulation est dite diastolique. Ceux sont des artères terminales, ce qui signifie qu'une obstruction aura une répercussion immédiate sur le fonctionnement de l'organe, du fait d'une absence d'anastomose. Le retour veineux s'effectue principalement par la grande et la moyenne veine du cœur, s'abouchant dans le sinus coronaire qui rejoint directement l'atrium droit via la valvule de Thebesius .

Le coeur

La fréquence cardiaque au repos est de 60 à 80 battements par minute, pour un débit de 4,5 à 5 litres de sang par minute. Au total, le cœur peut battre plus de 2 milliards de fois en une vie. Chacun de ses battements entraîne une séquence d'événements collectivement appelés la révolution cardiaque.Celle-ci consiste en trois étapes majeures : la systole auriculaire ( contraction ), la systole ventriculaire et la diastole ( relâchement ):

Au cours de la systole auriculaire, les oreillettes se contractent et éjectent du sang vers les ventricules (remplissage actif). Une fois le sang expulsé des oreillettes, les valves auriculo-ventriculaires entre les oreillettes et les ventricules se ferment. Le sang continue tout de même à affluer dans les oreillettes. Ceci évite un reflux du sang vers les oreillettes. La fermeture de ces valves produit le son familier du battement du cœur.

1. La systole ventriculaire implique la contraction des ventricules, expulsant le sang vers le système circulatoire. En fait, dans un premier temps, très bref, les valvules sigmoïdes sont fermées. Dès que la pression à l’intérieur des ventricules dépasse la pression artérielle, les valvules sigmoïdes s'ouvrent. Une fois le sang expulsé, les deux valves sigmoïdes - la valve pulmonaire à droite et la valve aortique à gauche - se ferment. Ainsi le sang ne reflue pas vers les ventricules. La fermeture des valvules sigmoïdes produit un deuxième bruit cardiaque plus aigu que le premier. La pression sanguine augmente.

2. La diastole est la relaxation de toutes les parties du cœur, permettant le remplissage (passif) des ventricules (plus de 80 % du remplissage dans les conditions usuelles), par les oreillettes droite et gauche et depuis les veines cave et pulmonaire. Les oreillettes se remplissent doucement et le sang s'écoule dans les ventricules.

Le cœur au repos passe un tiers du temps en systole et deux tiers en diastole. L'expulsion rythmique du sang provoque ainsi le pouls.

Le système cardiovasculaire

Le cœur et les vaisseaux sanguins constituent le système cardiovasculaire. Propulsé par le cœur, le sang circule dans tout l’organisme à travers un vaste réseau de vaisseaux sanguins. Trois types de vaisseaux assurent le transport du sang : les artères, les capillaires et les veines. Les contractions rythmiques du cœur propulsent le liquide rouge dans les artères. Celles-ci acheminent le sang du cœur à toutes les régions de l’organisme. Les capillaires, de minuscules vaisseaux, permettent ensuite les échanges entre le sang et les cellules grâce à leur paroi extrêmement fine. Le sang est ensuite ré acheminé vers le cœur par les veines. Les vaisseaux sanguins forment un réseau dont la longueur totale atteint 150 000 km ! Ils se répartissent en deux circuits distincts : la circulation pulmonaire et la circulation systémique. La circulation pulmonaire assure les échanges gazeux entre le sang et l’air contenu dans les poumons. La circulation systémique assure l’irrigation sanguine de tous les organes et tissus. Lorsque le cœur se contracte, ses deux ventricules éjectent simultanément le sang dans les deux circuits.

Pratiquer une activité physique vous apportera des effets bénéfiques à votre cœur !

Partager ce contenu